lundi 22 août 2016

Câlin







Le retrouver, à chaque fois, c’est doucement délacer les ligaments de nos corps, dégrafer nos articulations.
Emmanuelle Pagano, Nouons-nous




jeudi 21 juillet 2016

L'attendrissement





C'est simple ce que l'on nomme "art".

Laisse s'épanouir le sentiment, avec confiance.
Permets-lui de gonfler dans ta poitrine, ta main se fera porte-parole.
A travers elle, c'est un pur amour, une pure douleur, un pur désespoir, 
le plus grand bonheur, le désir le plus puissant, qui parlera.
"Ca" s'adressera à ce dont, tous, nous sommes porteurs.

C'est le pouvoir de la poésie sur les âmes de toucher
on ne sait quoi, on ne sait comment.

Qu'il est bon de sentir en soi remuer quelque chose qu'on croyait mort.
Il arrive que l'enveloppe soit durcie mais que le moelleux subsiste au coeur.
Alors ça s'agite, prêt à gagner du terrain.
 Le moelleux voudrait reconquérir la peau. Attendrir la carapace.
C'est ce que fait la poésie.

Un poème m'a saisie par surprise, l'autre jour. La mort d'un père, la douleur d'une fille.

Qu'il est bon d'être capable de pleurer sur les peines qu'on ne s'avoue pas à soi-même.















lundi 27 juin 2016

BP Travel Award



(Noufou Sissao, dans sa fonderie
à Bobo Dioulasso)



Me voici de retour de Londres après avoir visité la très belle

J'y montre une partie du travail réalisé grâce au Bp Travel Award:
peintures et Carnets de voyage.

Je viens de créer une nouvelle catégorie sur mon site pour que vous puissiez 
en avoir un aperçu:














mardi 24 mai 2016

FLORE






Une belle exposition se prépare à l'atelier.
C'est devenu notre manière, une fois par an,
de célébrer notre amour de l'art (et des artistes).


(Vous pouvez cliquer sur leur nom et aller vous balader sur leurs sites, 
ça vaut le détour! (Désolée pour le changement de couleur des noms, je ne sais pas comment j'ai fait mon affaire, mais vu que ça fait déjà 30 minutes que j'essaye de corriger ça sans succès, on va dire que ce n'est pas vraiment important... N'est-ce pas?))