mercredi 16 décembre 2015

La très belle au grand nez




Dans le train, de l'autre côté du couloir, une femme pianote sur son clavier.
Au premier regard, c'est une femme avec un grand nez. Je suis attirée.
Je commence à la croquer et là, comme le permet souvent le dessin, 
je me mets à tout aimer de son visage. 
Je tente de garder une trace de cette beauté, désespérément. 
Je sais d'avance que la partie est perdue.
Quand le train arrive à quai, je la guette encore, pour la découvrir de face.
Et là, c'est un choc, c'est un autre visage que j'ai sous les yeux...
Assymétrique, c'est le mot.
Je mets quelques secondes à m'habituer, 
avant de sentir que c'est le plus parfait des visages que j'ai jamais vu.
Les yeux ne sont pas alignés et le menton part sur la droite.
Mais cette femme-là, aussi pleine de défauts, aux yeux des canons actuels,
à l'air de ne pas douter de sa beauté.
Elle assume, comme on dit.
Et je suis certaine que je ne suis pas la seule à être troublée par son charme étrange 
et irrésistible.
Elle n'est pas normale. Elle est sublime.